Absolument
C'est en visant tous le même but que nous l'atteindrons ...
 
Il existe des moyens plus efficaces et moins dispendieux pour financer les services du Québec, relancer l’économie, réduire progressivement la contribution fiscale des contribuables tout en prodiguant des services de meilleure qualité au peuple québécois.

Quand nous parlons d'abolir les impôts sur le revenu, on ne veut pas dire retirer les fonds du gouvernement; ce qui serait stupide et irresponsable. Nous parlons tout simplement d'une nouvelle façon de financer l'État.

Nous désirons mettre fin à la pratique du gouvernement qui joue au Père Noël en avantageant certaines compagnies au détriment des autres dans le but de relancer l'économie. Méthode qui s'avère être un fiasco des plus total.
Les expériences passées nous enseignent que tout ce que nous y avons gagné est une accumulation de dettes doublée de taxes ascenseurs qui ne cessent de croître. Les résultats parlent d'eux-mêmes. Plusieurs économistes réputés aux États-Unis s'entendent pour dire que la meilleure façon de faire croître l'économie, c'est de la laisser tranquille !

Pour que l'économie existe, ça prend des consommateurs mais aussi des fournisseurs de produits et de services. Plusieurs diront : "Il faut taxer d'avantage les sociétés et les compagnies". Cet énoncé découle du fait que l'impôt est actuellement prélevé à la source et blesse l'économie en plein cœur tout comme l'impôt sur le revenu des particuliers. Pourquoi ? Le principe est simple, une entreprise ne paie pas d'impôt ou de taxe. "C'est faux", me direz-vous. Et bien, vous avez tort.
Une entreprise a des revenus, des dépenses et un processus de transformation dont le seul but est de faire du profit. Elle ne fait donc pas de cadeaux. Si le gouvernement réclame des impôts à l'entreprise, celle-ci se retourne et ajuste ses prix à la consommation afin de préserver ses profits. Si le prix de vente est trop élevé, elle coupera sur les salaires ou avantages sociaux de ses employés. Vous comprenez maintenant que l'entreprise qui est taxée n'absorbe pas la taxe, elle la refile. Devinez à qui? C'est bien ça, à ses clients. Les consommateurs. C'est à dire vous et moi.
C'est ce qu'on appelle les "taxes cachées" qui peuvent jouer entre 20 et 35 % sur chaque produit que vous achetez. Et si une compagnie ne peut plus être rentable, ou bien elle ferme ses portes, ou bien elle déménage. Ça ne vous semble pas familier ?
Comment y parvenir ?
Comment - Devenir un pays - Les avantages - Financement du pays - Les services - Crédit compensatoire - Fin de la pauvreté - Comment réaliser
Nos moyens sont basés sur des principes simples qu'il nous faut respecter afin que l'économie puisse progresser dans le contexte de la mondialisation.
L'élément clé, crucial, est de faire en sorte que le peuple puisse avoir plus d'argent dans ses poches, disponible à la consommation. En effet, il est archi-faux de dire qu’un gouvernement, peu importe le pays, sache comment contrôler l'économie en prenant l'argent des contribuables et en l’injectant dans divers secteurs espérant ainsi que l'économie soit florissante.
Conçu par Claude Dupré,  révisé le 18 février 2013