Conçu par Claude Dupré,  révisé le 02 février 2014
Communiqués de presse  2 Février 2014
C'est en visant tous le même but que nous l'atteindrons...
Communiqué de Presse

Une seule taxe à la consommation est la solution


Mon pays le Québec, nouveau parti politique sur la scène provinciale a développé un projet de société en 7 actions. La première décrite précédemment consistait en l’abolition pure et simple des impôts et des taxes TPS et TVQ. Le but étant de remettre entre les mains du peuple québécois une liberté qui lui revient de droit : lui redonner son pouvoir d’achat, afin de relancer l’économie.

Comment le Québec va-t-il donc se financer ?

Action # 2: Appliquer une seule taxe à la consommation

Les revenus du Québec proviendront d’une seule taxe à la consommation. Une Taxe Équitable à la Consommation (TEC), laquelle remplacera l’ensemble des prélèvements actuels; c’est-à-dire, impôts, TPS, TVQ et quelques autres cotisations.

Quelques qualités et avantages de la taxe à la consommation

Chacun paiera sa quote-part. Terminé les échappatoires et les évasions fiscales. Chaque consommateur saura exactement ce qu’il débourse en termes de redevance, donc plus de mauvaises surprises.

Cette taxe sera perçue directement des achats réalisés par les consommateurs. Le taux pourrait se situer aux alentours de 29 %. L'exécution de l’ensemble des 7 actions du projet de société de Mon pays le Québec amènera des conséquences bénéfiques qui permettront une baisse de la taxe à la consommation au fur et à mesure que le produit intérieur brut (PIB) augmentera.

Pourquoi changer les TPS et TVQ pour une autre taxe ? Simple : les TPS et TVQ sont des Taxes de Valeur Ajoutée (TVA). Ce qui ne sera pas le cas de la TEC.

Le problème de la TVA est double. Non seulement elle impose des frais de gestion additionnels aux entreprises, mais aussi elle augmente le coût du produit offert au consommateur. Sachez que les coûts de contrôle, de conformité et de taxe non applicable aux intrants sont ajoutés aux prix de vente et ce, pour chaque étape de fabrication et de transfert, ayant pour conséquence finale que les TVAs (TPS et TVQ, toutes confondues) portent préjudice au consommateur car il se trouve à payer pour tous ces frais dissimulés, qu’on appelle aussi les « taxes cachées ».

Ce jargon de « taxes » est compréhensible pour toute entreprise qui baigne dans ce processus. Pour le commun des mortels, c’est plus nébuleux, mais soyez assurés qu’actuellement vous payez ces taxes cachées. C’est, entre autres, ce que la nouvelle TEC éliminera car elle ne sera perçue qu'une seule fois, soit au moment de la consommation du bien ou du service par le consommateur. 

La taxe à la consommation est une méthode très stable et fiable en comparaison de l'impôt sur le revenu, parce qu'elle provient de trois sources : les revenus d'emploi, les économies et les emprunts. Selon l’expertise de plusieurs économistes reconnus, une taxe à la consommation est moins dommageable (que les impôts) pour l'économie parce qu'elle ne freine pas son évolution. De plus, elle ne décourage pas les travailleurs à se dépasser parce que leurs efforts en sont d'autant plus récompensés.

Son seul inconvénient, comme toute taxe d'ailleurs, est qu’elle est régressive. En d'autres termes, bien qu'elle soit juste pour tout le monde, le même taux étant appliqué pour tous, elle affecte le pouvoir d'achat des personnes moins fortunées.

Partant du principe que cette régression de la taxe à la consommation va à l’encontre de l’objectif premier ciblé, c’est-à-dire la prospérité pour tous, Mon pays le Québec a prévu l’introduction d'un mécanisme qui maintiendra cette justice. C’est ce que nous verrons en décrivant l’action #3 dans le prochain communiqué.


Site officiel du parti : www.MonPaysleQuebec.org
Ce communiqué a été visité 1775 fois !