Conçu par Claude Dupré,  révisé le 16 février 2014
Communiqués de presse 16 Février 2014
C'est en visant tous le même but que nous l'atteindrons...
 
Ce communiqué a été visité 1049 fois !
Communiqué de Presse

Comment rendre juste une taxe à la consommation

Mon pays le Québec continue sur sa lancée d’offrir à la population québécoise son projet de société en 7 actions qui changera totalement la dynamique du Québec et le propulsera vers un meilleur avenir. Que l’on soit pauvre, de la classe moyenne ou riche, ce projet a été développé pour avantager la société québécoise, toutes classes confondues.

Résumons les deux premières actions :

(1) Abolition des impôts sur le revenu, des taxes TPS et TVQ et autres cotisations;
(2) Application d’une seule taxe à la consommation, le même taux pour tous.

Tous les économistes s’entendent qu’une taxe à la consommation est régressive. En d'autres termes, bien qu'elle soit juste pour tout le monde, elle réduit néanmoins le pouvoir d'achat des personnes moins bien nanties. Ce qui va à l’encontre du premier objectif du parti : créer de la richesse pour tous. C'est pourquoi Mon pays le Québec a prévu un mécanisme pour rétablir l’équilibre.

Action # 3 : Allouer un crédit compensatoire remboursable

Un crédit remboursable, nommé « crédit compensatoire », sera instauré et adressé à tout citoyen ayant la nationalité québécoise dont la richesse s’établit en deçà d’un certain niveau, peu importe son âge.

La création du crédit compensatoire a été pensée afin d’équilibrer les finances des personnes ayant un faible ou moyen revenu. Ce crédit permettra au consommateur de recevoir des sommes à l’avance afin de payer la taxe sur ses achats de produits et de services qu’il considère être de base pour lui.

Compte tenu que tous les produits et services seront taxés de façon égale, chaque citoyen déterminera sur lesquels des produits et services, essentiels à ses besoins, il appliquera le crédit compensatoire. C’est la meilleure façon de remettre entre les mains du consommateur sa liberté de choix. Ce ne sera donc plus le gouvernement qui décidera quels produits seront considérés « de base ».

Le crédit compensatoire s’inscrit dans un système de gestion des fonds publics plus équitable envers tous et chacun. De plus, il n’affectera pas les personnes ayant un revenu plus élevé, car il proviendra des revenus de la taxe équitable à la consommation.

Un projet de société ne peut être viable que s’il rend accessible à chacun de ses membres les moyens nécessaires pour mener une vie pleinement satisfaisante en répondant à divers besoins tels que : nourriture, vêtement, habitat, droit de choisir librement son état de vie et de fonder une famille, droit à l’éducation, au travail, à la réputation, au respect, à la dignité, à une information juste, droit d’agir selon la droite règle de sa conscience, droit à la sauvegarde de sa vie privée et à la liberté.

La promesse de richesse individuelle reliée à l'avènement industriel n'a jamais été remplie, parce que le système actuel n'a jamais prévu un partage équitable de cette dite richesse. En conséquence, au fil des ans depuis la révolution industrielle, la classe des plus démunis s'est élargie, la classe moyenne pressée comme un citron est en train de sombrer vers l'appauvrissement et la classe riche est sollicitée de toute part, quand elle n’est pas stigmatisée.

Mon pays le Québec s'est penché sur cette problématique, car le crédit compensatoire remboursable ne peut à lui seul être un levier de richesse. La solution trouvée sera dévoilée dans le prochain communiqué.



Site officiel du parti : www.MonPaysleQuebec.org