L'environnement
C'est en visant tous le même but que nous l'atteindrons ...
La détérioration de l'environnement est un souci majeur parce qu'il a un impact indéniable sur la santé des citoyens. Mon pays le Québec veut apporter une attention particulière à l'amélioration de l'environnement.

Réduction des gaz à effet de serre

Reboisement des forêts

Nous allons déployer de gros efforts pour réduire les gaz à effet de serre. Une des actions envisagées sera de mettre sur pied un programme de reboisement de nos forêts afin d'accroître l'absorption des monoxydes et dioxydes de carbone. Par la même occasion, ce reboisement assurera à nos générations futures une ressource renouvelable. De plus, une nouvelle technologie issue de la cellulose du bois sera utilisée dans la réfection et le développement de nos infrastructures.

Éliminer l'utilisation des énergies fossiles

Il existe au Québec une technologie qui nous aidera à éliminer les énergies fossiles. C'est la technologie du moteur-roue.

En 1994, Hydro-Québec a développé un moteur-roue très efficace et à l'avant-garde du progrès dans le milieu automobile. Malheureusement, aucun effort de mise en marché n'a été fait et le projet a été relayé aux oubliettes. En plus, ce projet abandonné sans raison logique, a coûté plus de 350 millions de dollars aux contribuables québécois.

Mon pays le Québec compte remettre sur pied ce projet dans le but d'utiliser cette technologie pour éliminer l'usage des énergies fossiles dans le transport, nous couper de la dépendance au pétrole,  promouvoir le développement technologique au Québec et utiliser les terres rares de nos ressources minières.

Modifier le transport en commun urbain pour réduire la pollution

Dans un partenariat privé-État, la technologie du moteur-roue sera utisée pour équiper tous les autobus des centres urbains. L'argent sauvé par l'élimination de l'usage d'essence pour une année entière est suffisant pour payer les modifications de tous les autobus. Chaque autobus sera équipé de batteries au lithium-ion qui ont une capacité de charge suffisante pour couvrir les trajets quotidiens.

Ces modifications contribueront à protéger l'environnement des gaz à effet de serre et à éliminer les bruits des moteurs à explosion. Un autre gain se traduira par une grande économie, récurrente, des frais d'exploitation reliés aux coûts d'achat du carburant et de l'entretien des véhicules de transport public.

Réduire la pollution du transport privé

Dans un partenariat privé-État, afin d'étendre l'usage du moteur-roue à travers tout le Québec, différents modèles seront manufacturés pour permettre la conversion à peu de frais des véhicules existants standards. Les citoyens et les entreprises pourront donc se procurer le moteur-roue adapté à leurs besoins. Les automobilistes pourront ainsi préserver leur investissement déjà fait sur un véhicule existant tout en économisant sur l'essence.

Un transport en commun à très haute vitesse sans pollution

Nous allons également appuyer un projet de monorail qui est basé sur cette même technologie. Le monorail comporte de très nombreux avantages pour tout le Québec, autant environnemental, économiques que culturels. Le monorail :
Améliorer notre environnement


Recycler tous les déchets


Nous allons créer une société d'état qui sera chargée de mettre en place des usines de recyclage des déchets que l'on ensevelit depuis trop longtemps. Nous pousserons les recherches dans ce domaine afin de rentabiliser le tout, réutiliser les matières premières produites par ces usines et fournir les compagnies intéressées à se les procurer à un prix compétitif. Rendant ainsi service à l'environnement, à l'industrie et à la société.

Favoriser l'assainissement des cours d'eau

Un programme d'assainissement des étendues d'eau sera mis en place au niveau de l'État avec la participation des Associations de lacs et rivières, des agriculteurs, des villes, des villages, des MRC et des entreprises afin d'améliorer les conditions qui vont permettre à nos lacs et rivières de recouvrer une pureté qui se répercutera sur la santé de nos citoyens.

Rendre les compagnies responsables de leur pollution

Les lois entourant l'implication des entreprises au niveau de la pollution seront resserrées afin que ces dernières cessent de polluer l'environnement au détriment des citoyens. Leurs efforts, escomptés par la loi, ne devront pas se traduire par une hausse des prix à la consommation, mais plutôt par un ajustement à la baisse de leurs profits. Nous considérons qu'une partie des profits déjà encaissés auraient dû être allouée à la réfection de leurs installations afin d'enrayer la pollution qu'elles produisent. L'État s'assurera que ces entreprises ne fassent pas payer la note à nouveau aux consommateurs pour une responsabilité qu'elles auraient dû prendre dans le passé.

Accord de Kyoto

En tant que nouveau pays, nous allons adhérer à l'accord de Kyoto et démontrer que le peuple québécois est capable de relever un défi.
1.
sera 3 fois moins cher à construire qu'un TGV;
2.
pourra aider à désengorger l'accès aux grandes
villes, via les ponts existants;
3.
augmentera le service de trains de banlieue, avec
des nouvelles lignes économiques et flexibles;
4.
pourra relier Montréal à Québec et les villes
situées entre les deux;
5.
s'étendra ensuite dans tout le Québec pour relier
toutes les grandes villes en un réseau de transport
collectif rapide;
6.
pourra créer jusqu'à 90 000 emplois, selon l'Institut de recherche en économie contemporaine (IREC), et stimuler la création de plusieurs entreprises autour de cette nouvelle technologie;
7.
sera rentable dans la mesure où il pourra transporter autant des passagers que des marchandises et réduire le nombre de voitures et de camions sur nos routes;
8.
sera une nouvelle technologie qui pourra être exportée dans tous les pays du monde et enrichir le Québec;
9.
est plus qu'un projet d'affaires, c'est un projet de société qui va stimuler toutes les villes et les régions;
10.
comporte de nombreux autres avantages qui sont décrits dans le site de TrensQuébec.
Retour à notre vision
 
Conçu par Claude Dupré,  révisé le 28 mars 2013
L'économie - L'éducation - La santé - Les infrastructures - Les ressources naturelles - Langue et culture - Le bien-être des Québécois