Quest ce que le P.I.B. ?
C'est en visant tous le même but que nous l'atteindrons ...
Retour au financement du pays
Conçu par Claude Dupré,  révisé le 4 janvier 2013
Le produit intérieur brut (PIB) est un indicateur économique utilisé pour mesurer la production dans un pays donné. Il est défini comme la valeur totale de la production de richesses (valeur des biens et services créés - valeur des biens et services détruits ou transformés durant le processus de production) dans un pays donné au cours d'une année donnée par les agents économiques résidant à l’intérieur du territoire national. C'est aussi la mesure du revenu provenant de la production dans un pays donné. On parle parfois de production économique annuelle ou simplement de production.

Il s'agit d'un agrégat des comptes nationaux, obtenu en additionnant des grandeurs mesurées par catégories d’agents économiques (ménages, entreprises, administrations publiques). Afin d'éviter que la même production entre plus d'une fois dans le calcul, ne font partie du PIB que les biens et services finaux (c’est-à-dire la valeur ajoutée, soit les biens et services de consommation et les biens d'équipement), les biens intermédiaires de production étant exclus. Par exemple, la farine avec laquelle on fait le pain est exclue (car étant une consommation intermédiaire) du calcul de la richesse produite par le boulanger.

Il sert souvent d'indicateur pour l'activité économique d'un pays ; le PIB par habitant, quant à lui, sert d'indicateur du niveau de vie en donnant une valeur indicative du pouvoir d'achat. La variation du PIB est l'indicateur le plus utilisé pour mesurer la croissance économique.

Les défenseurs de l'environnement et du développement durable critiquent le produit intérieur brut comme mesure de la richesse, dans la mesure où la production économique consomme en partie le stock de ressources naturelles, et que le PIB ne tient pas compte de cette consommation1. Certains experts[réf. nécessaire] ont proposé de définir un indicateur qui tienne compte des effets sur l'environnement, le PIB vert.

Certains économistes critiquent l'utilisation du PIB comme indicateur de richesse car celui-ci n'est en fait que la valeur comptable des échanges économiques effectués au cours d'une année. Le PIB ne reflète ni la nature de l'activité économique, ni l'impact qu'elle peut avoir, et ne reflète que l'activité économique. Sont ainsi comptabilisées des activités dites « négatives » (par exemple des dépenses liées aux accidents domestiques, industriels ou routiers) ou ne produisant peu ou pas de richesses (par exemple la publicité ou le marketing). Par contre, ne sont pas comptabilisées les activités positives à la fois non marchandes et non administratives, comme l'art ou les activités altruistes (par exemple le logiciel libre, le bénévolat).

L'agrégat représentant le résultat final de l'activité de production des unités productrices résidentes peut se définir de trois manières :
Le PIB est égal à la somme des valeurs ajoutées brutes des différents secteurs institutionnels ou des différentes branches d'activité, augmentée des impôts moins les subventions sur les produits (lesquels ne sont pas affectés aux secteurs et aux branches d'activité) ;
Le PIB est égal à la somme des emplois finaux intérieurs de biens et de services (consommation finale effective, formation brute de capital fixe, variations de stocks), plus les exportations, moins les importations ;
Le PIB est égal à la somme des emplois des comptes d'exploitation des secteurs institutionnels : rémunération des salariés, impôts sur la production et les importations moins les subventions, excédent brut d'exploitation et revenu mixte.
Il nous apparaît évident que plusieurs méthodes de calcul du P.I.B. ont été échaffaudées de différentes façons. Il n'en reste pas moins que ces calculs ne sont que des références comptables qui donne une idées de l'état du P.I.B. mais surement pas un absolu.

Compte tenu que nous ne devons plus tenir compte de l'impôt dans les calculs du PIB, nous devons donc réviser les formules afin que nous puissions être plus proactif vis-à-vis des fluctuations.

Par définition, le PIB est un indicateur de flux et ne tient pas compte de la valeur estimée des actifs et passifs (le patrimoine) publics et privés. Il ne mesure donc pas les externalités positives ou négatives qui font évoluer cette valeur et qui contribuent donc à un gain ou à une perte de moyens.
Absolument - Comment - Devenir un pays - Les avantages - Les services - Crédit compensatoire - Fin de la pauvreté - Comment réaliser